Observer – Discuter – Agir

Présidentielle 2020: Le message d'un jeune à Hamed Bakayoko

Ça se passe en Côte d’Ivoire, Tribunes
Présidentielle 2020: Le message d'un jeune à Hamed Bakayoko

07 oct 2020 - 10:01

Regard Citoyens
Partager:
Président du mouvement “J’aime ma Côte d’Ivoire », Guy Roger yro s’adresse dans une lettre ouverte au Premier ministre Hamed Bakayoko. Il invite notamment le chef du gouvernement ivoirien à œuvrer pour l’organisation d’élections apaisées dans le pays.

Monsieur le Premier Ministre,

 

En tant que jeune de Côte d'Ivoire, je suis inquiet de savoir que les Nations unies, l'UA et la CEDEAO s'inquiètent sur notre capacité à organiser des élections transparentes et sans violences dans un monde en croissance.

 

Monsieur premier ministre,

Chef du gouvernement,

Ministre de la défense,

 

Je ne pense pas que le temps que vous avez sacrifié pour garantir la sécurité des ivoiriens, le temps que vous avez sacrifié pour mettre en place des fonds de soutien aux PME pour la relance économique, le temps que vous avez sacrifié pour faire renaître la commune d’Abobo, le temps que vous avez sacrifié pour devenir le « père de la Chine » de Dj Arafat (...) soit inutile dans la vie de notre nation, soit inutile dans la construction de notre pays, soit inutile dans la renaissance de notre pays à tel point que personne ne veut nous éviter une seconde guerre électorale.

 

Aujourd’hui, pour la plupart des jeunes, vous êtes le « père de la Chine » donc dans votre position de « père de la Chine », nous vous demandons d'appeler ton père ADO, ton oncle Bédié, ton grand frère Affi, ton frère KKB et tous les autres frères et pères frustrés pour trouver un consensus sur l'organisation des élections présidentielles du 31 octobre 2020.

 

- Si c'est pour reformer la Commission Électorale Indépendante (CEI), il faut faire ton possible pour que cela soit effectif avant le début de la campagne présidentielle.

 

- Si c'est pour reporter les élections, il faut faire ton possible pour sauver le niveau économique que nous avons actuellement.

 

- Si vous souhaitez que les entreprises travaillent dans la stabilité après le financement reçu, il faut faire ton possible pour éviter des troubles en 2020

 

Nous les jeunes de Côte d’Ivoire, jeunes de paix, jeunes qui aimons notre pays, nous vous demandons pardon de voir comment vous allez organiser les élections dans la paix et la stabilité car nous souhaitons devenir aussi comme Diagou, Dangoté ou les entreprises EBOMAF, NSIA, NASSEF, SAWIRIS...

 

Nous, on vous observe. Si cette année, il y'a des palabres, dites vous qu'en 2021 tous les députés et maires seront des jeunes de 20 à 35 ans car nous sommes fatigués de l'instabilité dans notre pays.

 

On vous regarde et ne soyez pas étonné de voir les jeunes envahir le Sénat, le Parlement, les Mairies, la Présidence car nous sommes fatigués de vos querelles.

 

Guy Roger Yro. Président du mouvement « J'aime Ma Côte d'Ivoire. »

Hamed Bakayoko, Présidentielle 2020, Hamed Bakayoko 2020, Côte d'Ivoire, CEI, RHDP
Partager:
Ça se passe en Côte d’Ivoire, Tribunes
Présidentielle 2020: Le message d'un jeune à Hamed Bakayoko

07 oct 2020 - 10:01

Regard Citoyens
Partager:
Président du mouvement “J’aime ma Côte d’Ivoire », Guy Roger yro s’adresse dans une lettre ouverte au Premier ministre Hamed Bakayoko. Il invite notamment le chef du gouvernement ivoirien à œuvrer pour l’organisation d’élections apaisées dans le pays.

Monsieur le Premier Ministre,

 

En tant que jeune de Côte d'Ivoire, je suis inquiet de savoir que les Nations unies, l'UA et la CEDEAO s'inquiètent sur notre capacité à organiser des élections transparentes et sans violences dans un monde en croissance.

 

Monsieur premier ministre,

Chef du gouvernement,

Ministre de la défense,

 

Je ne pense pas que le temps que vous avez sacrifié pour garantir la sécurité des ivoiriens, le temps que vous avez sacrifié pour mettre en place des fonds de soutien aux PME pour la relance économique, le temps que vous avez sacrifié pour faire renaître la commune d’Abobo, le temps que vous avez sacrifié pour devenir le « père de la Chine » de Dj Arafat (...) soit inutile dans la vie de notre nation, soit inutile dans la construction de notre pays, soit inutile dans la renaissance de notre pays à tel point que personne ne veut nous éviter une seconde guerre électorale.

 

Aujourd’hui, pour la plupart des jeunes, vous êtes le « père de la Chine » donc dans votre position de « père de la Chine », nous vous demandons d'appeler ton père ADO, ton oncle Bédié, ton grand frère Affi, ton frère KKB et tous les autres frères et pères frustrés pour trouver un consensus sur l'organisation des élections présidentielles du 31 octobre 2020.

 

- Si c'est pour reformer la Commission Électorale Indépendante (CEI), il faut faire ton possible pour que cela soit effectif avant le début de la campagne présidentielle.

 

- Si c'est pour reporter les élections, il faut faire ton possible pour sauver le niveau économique que nous avons actuellement.

 

- Si vous souhaitez que les entreprises travaillent dans la stabilité après le financement reçu, il faut faire ton possible pour éviter des troubles en 2020

 

Nous les jeunes de Côte d’Ivoire, jeunes de paix, jeunes qui aimons notre pays, nous vous demandons pardon de voir comment vous allez organiser les élections dans la paix et la stabilité car nous souhaitons devenir aussi comme Diagou, Dangoté ou les entreprises EBOMAF, NSIA, NASSEF, SAWIRIS...

 

Nous, on vous observe. Si cette année, il y'a des palabres, dites vous qu'en 2021 tous les députés et maires seront des jeunes de 20 à 35 ans car nous sommes fatigués de l'instabilité dans notre pays.

 

On vous regarde et ne soyez pas étonné de voir les jeunes envahir le Sénat, le Parlement, les Mairies, la Présidence car nous sommes fatigués de vos querelles.

 

Guy Roger Yro. Président du mouvement « J'aime Ma Côte d'Ivoire. »

Hamed Bakayoko, Présidentielle 2020, Hamed Bakayoko 2020, Côte d'Ivoire, CEI, RHDP
Partager:

Réagissez à cet article