Observer – Discuter – Agir

0

Soro vs RHDP : La bataille du nord a bel et bien lieu !

6 mai 2019 - 11:05

Depuis plusieurs semaines, le nord de la Côte d’Ivoire est le lieu d’une véritable bataille politique entre Guillaume Soro et ses ex-alliés du RHDP. Chacune des parties ne lésine pas sur les moyens pour s’assurer de la loyauté des populations de cette région du pays.

Par Abraham KOUASSI

Débutée dans les salons feutrés du siège des institutions à Abidjan, la bataille entre Guillaume Soro et les cadres du Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP) s’est déplacée sur un terrain pour le moins inattendu : le nord de la Côte d’Ivoire.

De fait, en tournée depuis plusieurs semaines dans le septentrion ivoirien, l’ancien président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire attaque sans relâches le pouvoir ivoirien dans une région considéré comme son fief. Mévente des matières premières, gouvernance politique, réconciliation… Le natif de Kofiplé tire à boulets rouges sur le régime Ouattara.

Lire aussi : Présidentielle 2020 : les dangers qui guettent le RHDP

En visite à Tafiré, Guillaume Soro s’est même permis de faire un pied de nez à Amadou Gon Coulibaly en s’affublant du surnom ‘’Djara minan Djara’’ qui signifie en langue Malinké « lion attrapeur de lion » quand on sait que le Premier ministre ivoirien se fait surnommer le lion, difficile de ne pas y voir un lien.

Du côté du RHDP, la riposte ne s’est pas faite attendre. Plusieurs cadres et non des moindres sont de façon quasi-hebdomadaire envoyés dans le septentrion ivoirien pour « effacer les traces de Guillaume Soro ».

Les cérémonies d’investiture des maires des villes les plus reculées de cette région de la Côte d’Ivoire sont transformés en véritables meetings avec en guest star des membres du gouvernement. Ally Coulibaly, Aka Aouélé, Danho Paulin, Kobenan Kouassi Adjoumani, Siandou Fofana... Tous sont envoyés au « front » dans cette bataille qui se joue également en coulisses.

Lire aussi : Assemblée nationale : Quand Ouattara et Soumahoro choisissent d’ignorer Soro

Amadou Gon Coulibaly himself a même fait allusion aux promesses de Guillaume Soro lors de l’investiture du maire de Dikodougou dans la région du Poro. « Ceux qui en ces temps, actuellement essaient de sillonner ici et là pour dire des contre-vérités, je sais qu’ici à Dikodougou il n’y a qu’un seul engagement, c’est le RHDP », a déclaré le Premier ministre.

On se souvient également qu’Amadou Gon Coulibaly s’était récemment exprimé sur la question de l’anacarde en répondant sans le nommer le député de Ferkéssédougou.

Guillaume Soro et le RHDP partagent en grande partie la même base militante. Issu du Rassemblement des Républicains (RDR) dont il a été vice-président, le patron du Comité politique va, très certainement tenter de ratisser large pour recruter au sein de la population du nord du pays ce qui n’est évidemment pas du goût du parti d’Alassane Ouattara.

Déjà à Abidjan lors des municipales, le RDR avait envoyé dans l’arène un de ses poids lourds en la personne d’Hamed Bakayoko pour contrer le « Soroiste » Tehfour Koné. Preuve que le parti au pouvoir n’entend pas céder une once de ses bastions traditionnels à Guillaume Soro, le « fils rebelle » d’Alassane Ouattara.

 

Tagline: 
Actualités

Réagissez à cet article