Observer – Discuter – Agir

0

Politique nationale :En conférence de presse, Bictogo charge Bédié et Soro

28 octobre 2019 - 15:10

A l’occasion d’une conférence de presse le lundi 28 octobre 2019 à Cocody, Adama Bictogo, Directeur exécutif du RHDP a réagi aux récents propos d’Henri Konan Bédié et Guillaume Soro, deux des principaux opposants du parti au pouvoir.

Par Abraham KOUASSI

Entre ex-alliés sur la scène politique ivoirienne, on ne se fait pas de cadeaux. Adama Bictogo, Directeur exécutif du RHDP était face à la presse ce lundi 28 octobre 2019. En présence de plusieurs cadres du parti au pouvoir, l’ancien ministre de l’Intégration africaine s’est montré très critique à l’endroit de Guillaume Soro et Henri Konan Bédié.

Répondant au premier cité qui a indiqué récemment que la croissance de l’économie ivoirienne est « appauvrissante », Adama Bictogo a mis en doute les connaissances de celui-ci en économie, préférant mettre en avant son passé de chef rebelle.

« On retient de lui qu’il a été un bon chef rebelle. Aujourd’hui, il n’est pas notre préoccupation. Sur l’économie il ne peut pas comprendre la croissance inclusive », a déclaré Adama Bictogo avant d’ajouter, très offensif : « Quand on parle de croissance inclusive, il faut avoir un minimum de connaissance économique. Ce qui n’est pas son point fort. Je voudrais rappeler avec tout le respect qu’on a pour sa petite personne qu’il n’est pas brillant en économie ».

Candidat déclaré à l’élection présidentielle de 2020, l’ancien président de l’Assemblée nationale ne fait pas peur au RHDP. C’est du moins ce qu’a laissé entendre le conférencier du jour qui n’a pas manqué de railler les conditions de l’annonce de sa candidature.

« La candidature de Guillaume Soro est non-évènement. On n’a pas à répondre à une candidature annoncée dans les hôtels. On ne répond pas aux candidatures d’hôtels »

 

« 400.000 transfuges du PDCI au RHDP »

Adama Bictogo lors des échanges avec la presse est revenu sur l’effectif revendiqué par le RHDP. A en croire le Directeur exécutif du parti présidé par Henriette Dagri Diabaté, des milliers de militants du PDCI et des autres partis ont rejoint le RHDP.

« La migration est très claire. Nous avons 700.000 du RDR, nous avons bénéficié d’une migration de 400.000 militants PDCI, l’UDPCI 100.000 le MFA, Concorde et l’UPCI 150.000 », a expliqué M. Bictogo.

Les sorties du président du PDCI ont été l’un des sujets de cette conférence de presse. Le député d’Agboville est notamment revenu sur l’état des routes dénoncé par l’ex-chef d’Etat qui les avait comparés à des voies « biodégradables ».

« (…) Avec tout le respect que j’ai pour le président Bédié… On ne peut pas être aussi amnésiques. On a encore en mémoire le discours du président Bédié, on a encore en mémoire le président Bédié en train d’encenser le président Alassane Ouattara. Or donc il peut laisser que du goudron bio dégradable porte le nom Henri Konan Bédié. Si ton nom est sur du biodégradable donc… », a-t-il souligné.

Pour ce qui est de la question de la candidature d’Alassane Ouattara en 2020, le cadre du parti au pouvoir. « Pourquoi Bédié et Gbagbo peuvent être candidats ça ne vous choque pas et on parle d’Alassane Ouattara candidat ça vous choque ? », a intérrogé l’homme d’affaires.

Au terme de la rencontre, Adama Bictogo a annoncé que le RHDP va se déployer sur l’ensemble du territoire ivoirien à partir de novembre 2019.

« A partir du 2 novembre, il n’y aura aucun weekend où les régionaux seront à Abidjan. Nous allons occuper l’espace. Nous allons démontrer à l’opinion nationale et internationale que le RHDP a de la qualité au sommet mais que nous sommes un parti de terrain », a-t-il fait valoir.

Tagline: 
Actualités

Réagissez à cet article