Observer – Discuter – Agir

0

Nouveau gouvernement ivoirien : Ces ministères dont on aurait pu se passer

25 juillet 2018 - 16:07

Formé il y a un peu plus de deux semaines, le gouvernement Gon II suscite toujours des observations et interrogations en Côte d’Ivoire. Ici, notre contributeur pointe du doigt les nombreux doublons de ministères dans cette nouvelle équipe gouvernementale.

Par Epié Kelly

La Côte d’Ivoire a un nouveau gouvernement depuis ce mardi 10 juillet 2018. La composition de la nouvelle équipe d’Amadou Gon Coulibaly est composée 36 ministres et 5 Secrétaires d’Etat soit, 41 personnes.

A lire aussi : Gouvernement ivoirien : Ces cadres du PDCI qui marcheront avec Ouattara

Si ce ministère parait pléthorique, c’est parce que de notre avis, il comporte en son sein des départements qu’on aurait pu ne pas créer ou au besoin, intégrer dans d’autres ministères.

  • Ministère de la Ville

C’est le département le plus soumis à la polémique. Les détracteurs de cette fonction la juge inutile tandis que d’autres estiment qu’il faut un ministre de la Ville. En France ce ministère existe mais, il a pour fonction principale de « revaloriser certains quartiers urbains dits « sensibles » et à réduire les inégalités sociales entre territoires », selon Wikipedia. Si cette action est la même que celle qu’aura le ministre Amichia, on se demande alors pourquoi ne pas l’associer au ministère de la Cohésion sociale et de la lutte contre la pauvreté pour au moins faire des économies sur le train de vie de l’Etat.

  • Ministère de la Modernisation de l’Administration et de l’Innovation du Service Public

Occupé précédemment par Pascal Abinan, ce ministère est désormais dirigé par Raymonde Goudou. Comme son prédécesseur, elle aura sans doute du mal à être efficace dans un ministère qui aurait pu être tout simplement un département du ministère de la Fonction publique… Dommage.

  • Ministères de l’hydraulique et de l’Equipement routier

Il n’est pas mauvais de dédié un ministère à la question de l’eau mais pour un pays encore en voie de développement, la diminution des charges de l’Etat doit être un défi constant. Alors, les ministères de l’Hydraulique et de l’Equipement routier auraient du tout simplement constitué le seul ministère des Infrastructures économiques.

  • Environnement et Salubrité

Anne Désirée Ouloto et Joseph Séka Séka, deux ministres pour une seule tâche serait-t-on tenté de dire. Car, dissocier les questions d’Environnement et de Salubrité pour en faire deux départements à part entière est une chose dont la Côte d’Ivoire n’a ni le besoin ni les moyens en principe. Mais, il fallait bien caser tout le monde.

 A ces ministres, on est tentés d’ajouter le Secrétariat d’Etat au Service civique. Entre nous, que peut apporter cette entité à la Côte d’Ivoire en l’état actuel des choses ?

------------

Observateur Citoyen met en avant des citoyens qui ont envie de s'exprimer sur des sujets particuliers ou qui ont simplement des histoires engageantes à raconter. Leurs opinions ne reflètent évidemment pas celles du site Observateur Citoyen.

Vous aussi, vous voulez vous exprimer ? Ecrivez-nous par email (contact@observateurcitoyen.net), sur Facebook ou sur Twitter !

Tagline: 
Opinions

Réagissez à cet article