Observer – Discuter – Agir

0

Don de « 20.000 pagnes » d’Amadou Gon : Qui règle la facture ?

7 janvier 2019 - 11:01

Le Premier ministre ivoirien a fait ‘’don’’ de 20.000 pagnes à l’effigie du RHDP aux militantes du futur parti unifié.  Cette action du chef du gouvernement suscite des interrogations et soulève selon notre contributeur la question de la transparence dans la gestion des fonds publics.

Par Abraham Kouassi

Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a décidé d'offrir vingt mille (20.000) pagnes aux femmes du RHDP. En toute franchise, je n'ai rien contre le chef du gouvernement et je ne compte pas non plus plonger dans le débat sur la qualité du tissu. Mais, ce type d'actions d'éclat; de "travaillement" pose avec acuité la question du contrôle des finances publiques.

Ce pagne coûte selon mes informations entre 7500 et 15.000 selon la qualité. Loin d'être un expert en pagne je dirais trop cher! A ce prix tu as un Woodin, plus beau en plus mais bon. Les goûts et les couleurs comme on le sait ne se discutent pas tout comme les mathématiques. Alors, calculons, ensemble. Avec pour base 7500 FCFA, on parlerait alors d'une note de 150 millions de Francs CFA.

 Salée comme ardoise! Janvier n'est pas pareil partout faut croire. Anyway... D'où va-t-on mobiliser les fonds pour payer? Surtout, quand on sait, à titre d'exemple que pour réunir 150 millions, Alassane Ouattara, chef de l'Etat devrait économiser environ 30 mois de salaire, on pourrait se demander ce qu'il en est pour Amadou Gon Coulibaly. Il est anormal qu'un responsable qui vit sur l'argent public puisse claquer de telles sommes en "dons". Certes, le RDR n'invente pas cette pratique mais l'enracinement de la démocratie passe aussi par un meilleur suivi de l'argent du contribuable.

Si des pays comme la Hollande, les Etats Scandinaves ou encore l’Allemagne sont des modèles, c'est bien parce que les dirigeants savent faire le distinguo entre leurs caisses personnelles et le trésor public. L'Ivoirien doit militer et surtout œuvrer à l'émergence de ce type de dirigeant. L'argent étant le nerf de la guerre, il ne doit pas être géré avec « petitesse et de façon gringalette ».

------------

Observateur Citoyen met en avant des citoyens qui ont envie de s'exprimer sur des sujets particuliers ou qui ont simplement des histoires engageantes à raconter. Leurs opinions ne reflètent évidemment pas celles du site Observateur Citoyen.

Vous aussi, vous voulez vous exprimer ? Ecrivez-nous par email (contact@observateurcitoyen.net), sur Facebook ou sur Twitter !

Tagline: 
Opinions

Réagissez à cet article