Observer – Discuter – Agir

0

Avant son départ en Belgique, « Affi a informé qu’il va rencontrer Gbagbo pour lui remettre le parti » selon Agnès Monnet

8 avril 2019 - 19:04

Agnès Monnet, ex-collaboratrice de Pascal Affi N’Guessan s’est prononcée dans une interview sur la rencontre manquée entre ce dernier et Laurent Gbagbo.

Par Sain Laurenzo Yapi

Ex-Secrétaire générale du Front populaire ivoirien (FPI-tendance Affi N’Guessan), Agnès Monnet est revenue sur la rencontre manquée entre Laurent Gbagbo et Pascal Affi N’Guessan dans un entretien accordé au quotidien Le Temps et paru ce lundi 8 avril 2019.  

La maire d’Agou s’est ainsi exprimée sur l’affaire de la démission d’Affi N’Guessan que l’ex-Premier ministre a décrit comme une tentative d’humiliation. Selon Agnès Monnet, contrairement à ce qu’il a indiqué, le président du Conseil régional du Moronou était d’accord sur ce principe avant son départ d’Abidjan.

Lire aussi : Non ! Gbagbo n’a pas pu faire ça

Elle a ainsi fait savoir que le député de Bongouanou a informé à son départ d’Abidjan qu’il « le camarade Affi a informé la délégation qui l’accompagnait qu’il va rencontrer le Président Laurent Gbagbo pour lui remettre le parti. Car, le lui refuser ne serait pas compris ».

 « Au départ d’Abidjan, même si les conditions ne se posaient pas en termes de déclaration préalable à faire par le camarade Affi avant la rencontre avec le Président Laurent Gbagbo, il faut avoir l’honnêteté de reconnaitre qu’avec le facilitateur Ackah Emmanuel, tout avait été conclu », a relaté Agnès Monnet.  

L’ex-collaboratrice de Pascal Affi N’Guessan affirme avoir demandé à ce denier de « sublimer ce qu’il pensait être une humiliation, en précisant le contexte de ladite déclaration ». « Je lui avais aussitôt adressé un message, a-t-elle précisé, pour servir de matière de trame à la déclaration ».

 

Tagline: 
Actualités

Réagissez à cet article